autori 
 Cerca 
 Ricerca Autori medievali
 
 precedente        
         
 
Isabelle Draelants

Le Liber de virtutibus herbarum, lapidum et animalium (Liber aggregationis). Un texte à succès attribué à Albert le Grand

Bros.  pp. VI-492, € 64
CollanaMicrologus Library, 22
anno2007
isbn978-88-8450-261-2
Disponibilitàdisponibile
  
 aggiungi al carrello |  stampa scheda
 
   
Le De virtutibus herbarum, lapidum et animalium forme la première partie d'une collection de textes sur les propriétés des choses qui connut un immense succès dès l'apparition de l'imprimerie. Connu à la fin du XVe siècle seulement sous le nom de Liber aggregationis, auquel fut adjoint le Liber de mirabilibus mundi et quelques opuscules en guise de liant, le De virtutibus égrène en trois livres les propriétés thérapeutiques et magiques de seize plantes liées au Zodiaque, de quarante-six pierres dont la plupart se retrouvent dans le De mineralibus d'Albert le Grand, et de dix-huit animaux de l'Europe occidentale auquel se joint le chameau. Les ultimes variations modernes de la diffusion de cette collection qui connut de multiples accroissements sont toujours disponibles sous le nom de "petit" ou "Grand Albert", dernier avatar de l'attribution au philosophe de la nature Albert le Grand (c. 1193-1280). Les premiers temps de l'histoire du texte correspondraient à l'époque, décisive pour l'assimilation des connaissances venues d'Orient, du Speculum astronomiae aussi attribué à Albert. Il apparaît maintenant que le texte a revendiqué presque immédiatement cette autorité pour se placer dans la cohorte des textes de philosophie naturelle reconnus. Malgré son étonnant succès, le De virtutibus qui forme le noyau primitif de la collection n'avait jamais suscité d'étude d'ensemble sur son origine, ses sources, sa tradition manuscrite et sa diffusion imprimée. La présente étude veut combler ce desideratum en offrant aussi une édition critique soutenue par le témoignage de près de la moitié des témoins anciens et accompagnée d'une traduction ainsi que d'un riche apparat des sources directes et des textes parallèles. Texte a la frontière des genres, le De virtutibus est étudié ici en regard des autres compilations sur la nature qui circulent au XIIIe siècle; en particulier, il est confronté aux lapidaires et herbiers encyclopédiques, astrologiques et hermétiques et son attribution est discutée.A ceci s'ajoutent une liste commentée de plus de 70 manuscrits et le classement de plus de 300 éditions imprimées.
     
     
         
Questo sito utilizza Cookies per garantire una ottimale fruizione dei suoi servizi. Proseguendo la navigazione acconsente all’uso dei Cookies (informativa estesa)
We use cookies to enhance your visit. By continuing to browse the site you approve our Cookie Policy
OK